Charpente métallique ou bois ?

Il est vrai que le bois est l’élément le plus utilisé pour réaliser une charpente. Malgré tout, vous avez le choix entre d’autres matériaux tous aussi intéressants. En réalité, tout dépend des propriétés que vous souhaitez attribuer à votre charpente et votre budget. Quel sera votre choix entre une charpente en bois et une charpente métallique par exemple ? 

La charpente en bois

Parmi tous les matériaux qui existent pour la réalisation d’une charpente, le bois est très souvent utilisé, surtout qu’il a la particularité de s’adapter à toutes les formes de charpente. Le bois peut donc être utilisé aussi bien pour la conception d’une charpente traditionnelle, que d’une charpente fermette ou toit-plat. De même, il s’utilise sous la forme d’un bois lamellé-collé, ou celle d’un bois massif. Tout dépend des caractéristiques que vous souhaitez que la charpente ait.

En tant que matériau, le bois a la particularité d’être également un isolant. C’est un matériau solide, mais résistant et économique. Avant de l’utilisation, un charpentier de qualité se doit de traiter le bois, afin qu’il puisse parfaitement résister aux insectes, au feu ou encore aux champignons.

Pour la réalisation de la charpente de bois, c’est principalement 2 types d’arbres qui sont utilisés, selon leur essence. Ainsi, le charpentier peut se servir de bois feuillus comme le chêne, le hêtre ou le châtaignier ; ou de bois dits résineux. Il s’agit par exemple de l’épicéa ou du pin, qu’il soit sylvestre, douglas, ou autres espèces.

Il faut savoir que les différentes essences des bois font l’objet d’une classification, qui dépend de la résistance mécanique dont elles font preuve. A cet effet, la lettre C est attribuée aux bois tendres et la lettre D concerne les bois durs. Pour ce qui est de leur résistance à la flexion, la classification se fait à travers une note qui varie entre 14 et 40. A titre d’exemple, le pin douglas est classé C24, tandis que le chêne est classé D35.
Il faut noter que le bois ayant le chiffre le plus élevé est le plus résistant. De même, le chiffre global peut varier puisque différentes essences de bois peuvent être utilisées pour l’assemblage d’une charpente. Cela est dû au fait que toutes les parties de la charpente ne seront pas en mesure de supporter pas la même pression. 

Il existe une autre classification du bois, qui va de 1 à 5 cette fois. Elle prend en compte aussi bien la résistance que l’usage réservé au bois. Selon cette classification, le bois qui sert pour une charpente doit être classé au moins 2. Ce genre de bois est plus résistant face à l’humidité, aux intempéries, aux insectes, etc. 

La charpente en métal

La charpente métallique est faîte en acier laminé. Cela explique qu’elle soit dotée d’une grande résistance. Il faut noter que le métal est souvent utilisé pour réaliser des charpentes à pente ou ceux à toit plat. Il arrive aussi que l’acier laminé soit combiné avec le bois pour la conception de poutres mixtes.

L’un des avantages du métal, est qu’il est plus économique que le matériau bois. Cela ne l’empêche pas d’être tout aussi solide. En plus, il est flexible, léger, et peut être utilisé pour tout type de construction. Le métal est un matériau recyclable, ce qui est bon pour le côté écologique. Néanmoins, il faut reconnaître que sa pose demande plus de techniques, sans compter que le nombre d’experts qui maîtrise son installation est limité.

Avant d’utiliser le métal pour la charpente, il est nécessaire de lui faire un traitement anticorrosion et antirouille, puis d’y appliquer une peinture ignifuge. De cette manière, il sera incombustible, car il faut savoir que le métal résiste moins feu que le bois de charpente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *